Accéder au menu atlantia

Calendrier des événements › Les anciennes rencontres

rendez-vous des ecrivains - programme tables rondes2POUR TOUT SAVOIR DES INVITÉS ET DU PROGRAMME, Cliquez ICI ou CLIQUEZ SUR « LE RENDEZ-VOUS DES ÉCRIVAINS » DANS LA BARRE DE MENU, ET ORGANISEZ VOTRE WEEK-END

Début : 2 décembre 2017 14 h 00 min

Fin : 4 décembre 2017 20 h 00 min

Lieu : Atlantia

Téléphone : 02 40 11 51 51

Adresse :

119 avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny, La Baule, 44500, France

Prix : gratuit

Notre invité d'honneur
Éric-Emmanuel Schmitt

Nous pouvez retrouver Éric-Emmanuel Schmitt

le vendredi 1er décembre à 20h30 à Atlantia dans le spectacle « Ma vie avec Mozart » de et avec : Eric-Emmanuel Schmitt et Philippe Fournier
Accompagnée par : L’Orchestre Symphonique Confluences
Avec : Julien Alluguette – comédien / Perrine Madoeuf – soprano / Patrice Berger – baryton
Ce spectacle fait se rencontrer le théâtre et la musique. Un orchestre enchaîne les plus belles mélodies de Wolfgang Amadeus Mozart, de La Flûte Enchantée aux Noces de Figaro. Sur ces morceaux, Éric-Emmanuel Schmitt et ses acteurs commentent, expliquent, et surtout, vivent la musique qu’ils entendent. Un très bel hommage au maître de la musique classique, et un hommage tout court à la musique en général.
Spectacle adapté du roman autobiographique éponyme par Eric-Emmanuel Schmitt et Philippe Fournier
Renseignements et réservations: 02 40 11 51 51

le samedi 2 décembre de 11h00 à 12h15 à la librairie Lajarrige, avenue Lajarrige.
pour une séance de dédicaces

Le samedi 2 décembre de 14h00 à 15h30 à Atlantia
Pour une rencontre, animée par Stéphane Hoffmann, suivie d’une séance de dédicace
Entrée libre et gratuite

Début : 1 décembre 2017 20 h 30 min

Fin : 1 décembre 2017 23 h 30 min

Lieu : Atlantia

Téléphone : 0240115151

Adresse :

119, avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny, La Baule, 44500, France

AUTOMNES_JORDIS57013_christine_jordis_img

Automnes, Plus je vieillis, plus je me sens prête à vivre
(Albin Michel, sortie le 1er septembre 2017)

« Seuls les vieux on la fraîcheur, une fraîcheur au second degré, conquise sur la vie » Nicolas Bouvier

« La vieillesse, on la voit d’ordinaire comme une perte : on perd la meilleure partie de ses anciens atours, ses munitions de choc, sa beauté et sa force.

Faut-il rester jeune à tout prix, au moral comme au physique, avec des moyens diminués ?

C’est contre cette mainmise de la société sur nos personnes, en particulier sur cette partie de notre vie nommée « vieillesse », que je voudrais écrire. Elle a tout faux, la société, alors pourquoi la suivre. »

Christine Jordis est un écrivain, journaliste et éditrice française, spécialiste de la littérature anglaise, née le 4 janvier 1942 à Alger.

Fille de Henry Morel de Foucaucourt, colonel de cavalerie, banquier et journaliste, et de Charlotte Goüin, Marie-Christine Morel de Faucaucourt épouse Alexander Jordis-Lohausen.

Diplômée de la Sorbonne et à Harvard, elle s’installe à Londres pour préparer la thèse de son doctorat sur l’humour noir dans la littérature anglaise et y enseigne plusieurs années.

À son retour en France, elle devient responsable de la littérature anglaise au British Council (1979 – 1991)

Elle collabore à La Nouvelle Revue Française, puis à La Quinzaine littéraire et au Monde.

De 1991 à 2012, Christine Jordis est directrice de la fiction anglaise chez Gallimard et membre du Comité de lecture des éditions Gallimard. Elle est aussi membre des jurys du prix Baudelaire de la traduction depuis 1985, du prix du Meilleur livre étranger depuis 1992, du prix Femina depuis 1996, du prix Cazes depuis 2006 et du prix du Roman arabe depuis 2008. Elle est aujourd’hui entrée au comité de lecture de Grasset.

Elle a obtenu du prix Valery Larbaud, le prix Anna de Noailles, le prix Médicis essai et le prix Femina Vacaresco.

Début : 15 novembre 2017 18 h 00 min

Fin : 15 novembre 2017 20 h 00 min

Lieu : Palais des Congrès Atlantia

Téléphone : 02 40 11 51 51

Adresse :

119, avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny, La Baule, 44500, France

Prix : Gratuit. Merci d'annoncer votre présence.

Une vie et cinq minutes
Catherine Painvin

Après le succès international des sets de table en plastique orange ou vert en forme de pomme, ou de plats, plateaux et tableaux grainetiers très avant-gardistes, elle fonde en 1977 la marque TARTINE ET CHOCOLAT.

Elle habillera les bébés enfants du monde entier, créera un environnement assorti de peluches ultra douces, puériculture, et surtout l’eau de toilette PTISENBON, encore leader à ce jour.

En 1992, Catherine revient à son premier métier et, toujours très attirée par la décoration crée EVERWOOD marque de meubles, chambres, plaids en lainage et fausses fourrures et autres objets déco. Elle confie le développement a son fils Nicolas et sa femme Emma.

En 2000, elle ouvre à Aubrac, dans un village de 3 habitants, une maison d’hôtes hors normes, qui fait l’objet de 20 reportages télévisés et 700 pages dans les plus beaux magazines de décoration nationaux et internationaux.

Elle reçoit au Comptoir d’Aubrac des peoples, artistes, écrivains, industriels ou amoureux anonymes du monde entier, en quête d’originalité, qui repartent les bras chargés de toutes ses créations « Home Collection », qu’elle vend dans son incroyable boutique / salon de thé de 200m2 perdue sur le plateau d’ Aubrac : Plaids, rideaux, coussins, édredons, photophores, lampes et chandeliers, sets, nappes, serviettes, paniers et cabas customisés s’envolent aussitôt installés. Ses créations exclusives deviennent peu à peu des œuvres d’art.

Une première exposition / vente de plaids « couture » fait un énorme succès à l’hôtel Bristol en 2007.

En 2009, toujours faubourg Saint Honoré, mais Galerie ADLER cette fois, elle présente 38 tableaux, collages/ art plastique, qui en font une artiste à part entière.

Elle crée d’autres maisons d’hôtes, et d’autres produits autour de la maison, domaine qui l’a toujours passionné.

De 2009 à 2012, elle est conseillère artistique de JACADI.

En 2014 COTE TABLE lui commande des collections de vaisselles et linge de maison.

En 2015, forte de ses 15 années d’expérience au Comptoir et dans sa maison privée d’Aubrac, elle lance des séminaires de décorations de tables d’exception.Bio-Catherine-Painvin-couverture

Début : 4 novembre 2017 18 h 00 min

Fin : 4 novembre 2017 20 h 00 min

Lieu : Palais des Congrès Atlantia

Téléphone : 0240115151

Adresse :

119 avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny, La Baule, 44500, France

Prix : Gratuit. Merci de réserver.

CE RENDEZ-VOUS EST COMPLET. VOUS POUVEZ NÉANMOINS ACHETER LE LIVRE DE FRANCIS HUSTER SUR LE STAND DE LA LIBRAIRIE LAJARRIGE, AU SALON « ESPRIT DE NOËL ». FRANCIS SE FERA UN PLAISIR DE VOUS LE DEDICACER.

• Un essai dans lequel l’acteur exhorte le lecteur à se dépasser en affrontant les difficultés et en se donnant les moyens de réaliser ses rêves.N-abandonnez-jamais-ne-renoncez-a-rien

Début : 3 novembre 2017 17 h 00 min

Fin : 3 novembre 2017 19 h 00 min

Lieu : Atlantia

Téléphone : 0240115151

Adresse :

119, avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny, La Baule, 44500, France

Prix : gratuit

MIDAL_Fabrice_1_2

Philosophe et écrivain, Fabrice Midal est l’un des principaux enseignants de la méditation en France. Il est le fondateur de l’École occidentale de méditation où il œuvre à transmettre la pratique de la méditation dans une perspective laïque. Il a publié de nombreux livres à succès.

Son nouveau livre s’intitule Foutez-vous la paix ! et commencez à vivre (Flammarion/Versilio)

En voici la présentation par l’auteur

Depuis des années, j’anime des conférences et des séminaires dans des écoles, des entreprises, des hôpitaux. J’en ressors immanquablement avec le même constat : nous nous torturons à longueur de journée. Nous nous torturons à intégrer des normes, des injonctions, des modèles qui ne nous correspondent pas. Nous nous torturons parce que nous voulons « mieux faire » et que nous estimons ne jamais « bien faire ». Nous nous torturons parce que nous sommes persuadés que les autres, eux, savent « bien faire ». Nous nous torturons, souvent sans qu’il ne nous soit rien demandé…
Nous sommes pris dans un activisme frénétique qui nous rend complètement aveugles. Happés par l’urgence de « faire », nous ne voyons plus qu’en réalité, nous ne « faisons » rien : nous nous agitons et nous oublions l’essentiel. Nous oublions d’oser.
Foutez-vous la paix ! Mon expérience m’a appris qu’il n’y a pas d’autre moyen de redécouvrir les possibles en vous que vous aviez complètement oubliés. Arrêtez ! C’est le seul moyen d’agir. Libérez-vous des protocoles, des procédures, des pseudo-urgences qui n’en sont pas ! C’est ainsi seulement que vous verrez jaillir en vous l’enthousiasme et l’envie d’aller plus loin.
Ne fuyez pas au sommet d’une montagne ni au fond d’une grotte pour réfléchir : restez là et cessez de raisonner. Foutez-vous la paix parce qu’il y a urgence dans notre monde qui crève de souffrances, de misères, d’inhumanité. C’est tout de suite qu’il nous faut créer le changement. En nous foutant la paix…

Cessez d’obéir • Vous êtes intelligent
Cessez d’être calme • Soyez en paix
Cessez de vouloir être parfait • Acceptez les intempéries
Cessez de rationaliser • Laissez faire
Cessez de vous comparer • Soyez vous-même
Cessez d’avoir honte de vous • Soyez vulnérable
Cessez de vous torturer • Devenez votre meilleur ami
Cessez de vouloir aimer • Soyez bienveillant

« Un livre extrêmement libérateur et déculpabilisant. » – Psychologies MagazineCouverture-Foutez-vous-la-paix-ombré-incliné-1030x832

Début : 26 juin 2017 18 h 00 min

Fin : 26 juin 2017 20 h 00 min

Lieu : Atlantia

Téléphone : 0240115151

Adresse :

119 avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny, La Baule, 44500, France

Prix : Gratuit sur réservation

Maxime Tandonnet, né le 7 octobre 1958 à Bordeaux, est un haut fonctionnaire qui quitte son poste à l’Élysée, en août 2011, pour reprendre ses fonctions d’inspecteur général de l’administration au ministère de l’Intérieur.

Ancien élève de l’Institut d’études politiques de Bordeaux, de l’université de Californie et de l’École nationale d’administration, il commence sa carrière au ministère des affaires étrangères, comme premier secrétaire à l’ambassade de France au Soudan en 1983 et en administration centrale, avant de rejoindre le ministère de l’Intérieur en 1992, comme directeur de cabinet du préfet de Tours, de Versailles, puis d’être nommé inspecteur de l’administration en 2000 et inspecteur général de l’administration en 2008.

Le 9 juin 2005, il intègre comme conseiller technique le cabinet de Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur. Il est chargé du suivi de la politique d’immigration et d’intégration des populations d’origine étrangère. Maxime Tandonnet le suit en 2007 à la Présidence de la République5, où, au sein du cabinet, il exerce les fonctions de conseiller affaires intérieures et immigration.

Il quitte son poste à l’Élysée, en août 2011, pour reprendre ses fonctions d’inspecteur général de l’administration au ministère de l’Intérieur.

Maxime Tandonnet est chargé de cours à l’université de Paris XII (UPEC) ainsi qu’à la faculté de droit et de sciences politiques de l’université Nice-Sophia-Antipolis en master 2 de droit public de « sécurité intérieure » où il dispense un cours sur la coopération policière

Les parias de la République (Perrin)

Avant DSK et Cahuzac, les politiques déchus déchaînaient déjà les passions.

Bien avant DSK et Cahuzac, les politiques défrayaient la chronique ! Que ce soit Albert de Broglie, Joseph Caillaux, Alexandre Millerand, André Tardieu, Jules Moch, Georges Bidault, Michel Poniatowski ou encore Edith Cresson, tous ont déchaîné les passions, tutoyé les sommets, avant de subir les affres de la chute.
Ces personnalités ont pourtant servi au plus haut niveau de l’Etat et ont joué un rôle parfois décisif dans l’histoire de notre pays, avant d’être tour à tour trahies, abandonnées et diabolisées, à l’exemple de Jules Moch. Ce socialiste féru d’ordre, plusieurs fois ministre sous la IVe République, a compté parmi les quatre-vingts parlementaires qui refusèrent les pleins pouvoirs à Pétain le 10 juillet 1940, a pris une part active à la reconstruction et au refus du stalinisme, avant de sombrer en raison de sa gestion musclée des grèves de 1948.
Intelligence, esprit visionnaire, force de caractère et sens du bien commun font souvent de ces incompris, bannis de l’Histoire, des personnages hors normes. Sans chercher à les réhabiliter, Maxime Tandonnet en dresse des portraits dont la force est de mêler vie intime et convictions publiques. Il mène également, à travers ces huit maudits, une réflexion sur le monde politique et s’interroge sur la notion d’homme d’Etat.

Histoire des présidents de la République (Perrin – Tempus)97822620472219782262069155be27eab103313430353934303339373934353636.jpg.html

Un voyage dans la grande et la petite histoire du palais de l’Élysée à travers les portraits savoureux de ses 24 occupants, de Louis Napoléon Bonaparte à François Hollande.

De Louis Napoléon Bonaparte à François Hollande, Maxime Tandonnet pourfend l’image traditionnelle qui oppose le chef d’État effacé des IIIe et IVe Républiques au monarque républicain tout-puissant de la Ve.
Grâce à de nombreux témoignages tirés de l’oubli ou totalement inédits, l’auteur dresse des portraits fouillés de chacun des vingt-quatre hommes qui se sont succédé à l’Élysée – leur caractère, leurs idées, leur entourage, leur attitude face aux crises, leur oeuvre politique – et souligne à quel point leur propre personnalité, plus encore que les institutions, a pu influer sur le cours des événements qui ont forgé la France contemporaine.

Début : 9 juin 2017 18 h 00 min

Fin : 9 juin 2017 20 h 00 min

Lieu : Atlantia

Téléphone : 0240115151

Adresse :

119 avenue De Lattre de Tassigny, La Baule, 44500, France

Prix : gratuit

Claude
Alain Pompidou

Alain Pompidou, né le 5 avril 1942 à Paris en France, est un scientifique et homme politique français. Ancien professeur d’histologie, d’embryologie et de cytogénétique, il est le quatrième président de l’Office européen des brevets (OEB) du 1er juillet 2004 au 30 juin 2007. Il est le fils adoptif de Georges Pompidou, ancien président de la République française, et de son épouse Claude.

Le 2 avril 1974, Georges Pompidou s’éteint au terme d’une cruelle maladie vécue avec un immense courage. Claude, son épouse, lui survivra presque quarante ans avant de disparaître à son tour en 2007.

Durant toutes ces années, les Français admirèrent l’ex-Première dame pour sa dignité, la réserve qu’elle observait à l’égard de la politique et son attachement à la mémoire de son mari. Mais la connaissaient-ils vraiment ?

Presque dix ans plus tard, leur fils, Alain Pompidou, adopté en 1942, a décidé de livrer pour la première fois la véritable histoire de cette mère qu’il appelle « Claude ».

Dans un témoignage empreint de tendresse et d’admiration, il nous livre les clefs pour comprendre le caractère et la vie de cette femme d’exception. Et nous dévoile des pages de l’histoire de France dont on ne connaissait pas tous les détails ou secrets.

À la nostalgie qu’inspirent à présent les années Pompidou, il était bon que soit associée celle qui sut si bien épauler son mari. Par celui qui l’a le mieux connue : son propre fils.
9782081383814_Claude_CouvBandeau_HD

Début : 11 mai 2017 18 h 00 min

Fin : 11 mai 2017 20 h 00 min

Lieu : Atlantia

Téléphone : 02 40 11 51 51

Adresse :

119 avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny, La Baule, 44500, France

Prix : gratuit

Colette et les siennes (Grasset)
Dominique Bona, de l'Académie française

PHOb2900c34-5ac8-11e4-bd71-9024f4b6667e-805x453Biographe et romancière, Dominique Bona est l’auteur, entre autres, de Romain Gary (1987, Grand prix de la biographie de l’Académie française), Malika (1992, prix Interallié), Stefan Zweig, Le Manuscrit de Port-Ebène (1998, prix Renaudot), Berthe Morisot. Le secret de la femme en noir (2000, Goncourt de la biographie), Camille et Paul, et Clara Malraux. Dominique Bona a été élue à l’Académie française en 2013.

L’été 14, il n’y a plus d’hommes à Paris. Par millions, ils sont montés au front, chantant la Marseillaise, un oeillet fixé à la baïonnette. Aux derniers jours d’août, dans les maisons, dans les rues, une atmosphère nouvelle gagne. Un Paris livré aux femmes où l’on s’inquiète, on s’épaule, on s’organise. On se rapproche et on s’amuse, aussi.
Dans sa villa de la rue Cortambert, Colette, la romancière, la journaliste, la femme libre, follement éprise d’Henry de Jouvenel, a fait venir ses trois amies les plus proches. Toutes appartiennent au monde sulfureux de la littérature et du spectacle. Il y a là Marguerite Moreno, comédienne de théâtre, des cheveux noirs et lisses, le profil d’une Egyptienne. Annie de Pène, la presque sœur, “des yeux dorés comme l’aventurine”, comme elle, chroniqueuse de la vie parisienne. Et Musidora, dite « Musi », danseuse de cabaret bientôt célèbre : vêtue d’une cagoule et d’un collant noir dessiné par Paul Poiret, elle sera la star des “Vampires”, l’un des grands succès du cinéma muet.
Ensemble, sous le ciel de Paris où passent les dirigeables, elles vont lire, écrire, danser, rire, cuisiner, aimer, traverser le temps cruel de la guerre. Chacune accomplit son destin. Ces quatre amies tendres se moquent du qu’en dira-t-on : en pantalon, les cheveux courts, ou en déshabillés, elles sont libres de leurs gestes, de leurs paroles, de leurs amours.
Le canon tonne au loin ; la faim s’ajoute à la peur ; mais les mots et la douceur emportent tout. C’est une ronde, joueuse, câline, où l’on croise Liane de Pougy, Natalie Barney, des enfants lointains, mais aussi Willy l’ex-mari de Colette, Jouvenel le magnifique et son fils Bertrand. Ce que nous offre Dominique Bona, c’est une histoire de femmes passionnées, insoumises et artistes, qui court jusqu’à l’été 1954, à la mort de Colette.

Dominique Bona à son meilleur, mêlant l’histoire, les amours, l’écriture et la scène.
Un art du portrait parfaitement maîtrisé, par la biographe de Zweig, de Paul et Camille Claudel, de Clara Malraux et des soeurs Heredia. Quatre femmes habitées de secrets, quatre femmes hantées par la question de la maternité, quatre femmes féminines sans être des féministes. Quatre existences brûlées par la passion. Un livre intimiste, sensuel, brûlant qui est aussi une histoire de la liberté en temps de guerre : un “Monde d’hier”, palpitant de vie.
Mise en page 1

Début : 7 avril 2017 18 h 00 min

Fin : 7 avril 2017 20 h 00 min

Lieu : Atlantia

Téléphone : 0240115151

Adresse :

119, avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny, La Baule, 44500, France

Prix : Gratuit sur réservation

Danser au bord de l'abîme
Grégoire Delacourt

Grégoire Delacourt est l’auteur de six romans, tous publiés chez JC Lattès. En 2011, il publie son premier roman avec L’Écrivain de la famille puis, en 2012, son premier bestseller avec La Liste de mes envies traduit dans 35 pays. Suivent ensuite La Première chose qu’on regarde en 2013, puis On ne voyait que le bonheur en 2014 et Les Quatre saisons de l’été en 2015. Son dernier roman, Danser au bord de l’abîme, paraît en janvier 2017.

Sur un coup de tête, Emma quitte mari et enfants pour s’enfuir avec un homme qu’elle connaît à peine.
Que risque-t-on, quand on risque tout ?
Emma, quarante ans, mariée, trois enfants, heureuse, croise le regard d’un homme dans une brasserie.
Aussitôt, elle sait.
Après On ne voyait que le bonheur, Grégoire Delacourt explore dans ce roman virtuose la puissance du désir et la fragilité de nos existences.
Grégoire Delacourt signe ici un roman virtuose traversé par des thèmes universels : l’amour, la toute-puissance du désir, le couperet de la maladie et l’art de vivre pleinement l’instant présent.

« Un écrivain expert dans l’art de parler d’amour », Pierre Vavasseur, Le Parisien9782709659567-001-X

Début : 20 mars 2017 18 h 00 min

Fin : 20 mars 2017 20 h 00 min

Lieu : Atlantia

Téléphone : 0240115151

Adresse :

119 avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny, La Baule, 44500, France

Prix : gratuit

 
 
Nos partenaire